Familie_Schupfen_RGB.jpeg

Prévenir les refroidissements

 

Mécanisme d’auto-nettoyage naturel

Lorsque le mécanisme d’auto-nettoyage naturel des voies respiratoires est perturbé, la vie est soudain bien moins belle. Entre le nez «bouché» et la toux douloureuse chronique, il existe une large gamme de symptômes différents par lesquels une maladie des organes respiratoires peut se manifester. Les causes peuvent en être très différentes.

On dit souvent «J’ai la grippe», mais, heureusement, ce n’est que rarement vrai. Il s’agit le plus souvent d’un simple refroidissement.

Un refroidissement est une infection de la muqueuse, surtout des voies respiratoires supérieures, c’est-à-dire du nez, des sinus nasaux et de la gorge. Elle est provoquée par différents virus, tels que les rhino­, les corona­ ou les entérovirus, par exemple. Elle commence lentement et survient plus souvent pendant la saison froide. Normalement, cette infection disparaît après une semaine.

Un refroidissement est aussi appelé infection pseudo-grippale.

Voici les différences avec la vraie grippe:

La grippe est provoquée par un virus du genre Influenza A ou B et doit être prise en charge par un médecin. Elle survient subitement et brutalement. Typiquement, le tableau clinique est très sévère avec une forte fièvre.

Grippe ou refroidissement? Ces questions vous permettent de trancher:

 

Grippe ou refroidissement? Ces questions vous permettent de trancher:

 

Changement d’étage – une évolution typique en cas de refroidissement.

 

Les premiers refroidissements sont souvent sous-estimés, d’après le mot d’ordre «Ce n’est rien de bien grave». En l’absence de traitement, ils peuvent toutefois évoluer vers une maladie sérieuse des voies respiratoires. La stase des sécrétions – par ex. en cas de rhume – constitue un milieu de culture idéal pour les agents pathogènes. En se mouchant, on comprime les sécrétions vers les sinus. Elles s’y accumulent, les bactéries se multiplient et peuvent provoquer une inflammation des sinus nasaux (sinusite).

 

Bronchite de l’«étage» inférieur

On parle de changement d’étage lorsqu’un refroidissement se propage des voies respiratoires supérieures vers les voies respiratoires inférieures. Un rhume est par conséquent souvent le début d’une maladie qui évoluera sans trop tarder vers une bronchite. Un traitement approprié et instauré en temps utile permet de prévenir cette aggravation.

ProSens® spray nasal protect

Protection antivirale en cas d’infections grippales

  • Dès les premiers signes de rhume
  • Humidifie et protège la muqueuse nasale
  • Diminution de la durée du refroidissement

Mode d’emploi

Une pulvérisation dans chaque narine 3× par jour; matin, midi et soir. La posologie peut être augmentée selon les besoins.

ProSens® spray nasal protect

ProSens® Spray pour la gorge protect

Protection antivirale en cas d’infections grippales

  • Dès les premiers signes, des picotements dans la gorge
  • Humidifie et protège les voies respiratoires supérieures
  • Raccourcit la durée du refroidissement

Mode d’emploi

2 à 3 pulvérisations 3× par jour dans la gorge: matin, midi et soir. La posologie peut être augmentée selon les besoins.

ProSens® Spray pour la gorge protect

ProSens spray nasal protect & relief (décongestionnant)

Protection antivirale

  • Libère le nez (décongestionnant)
  • Raccourcit la durée du refroidissement
  • Sinusite
  • Rhume des foins

Rhume des foins

Une pulvérisation dans chaque narine plusieurs fois par jour, selon les besoins. La posologie peut être augmentée selon les besoins.

Spray nasal contre les refroidissements

Ce site web utilise des cookies

Les cookies présents sur ce site Internet sont tous paramétrés de manière à vous offrir la meilleure expérience possible. Si vous poursuivez, cela signifie que vous acceptez ce paramétrage. Vous pouvez toutefois modifier à tout moment vos paramètres en cliquant sur le lien «Modifier les paramètres», ou vous pouvez quitter le présent site Internet.